Lâcher prise : Mode d’emploi !

Le lâcher prise consiste à être capable de modifier son regard sur le monde, à s’ouvrir à l’imprévu sans devoir se battre sans cesse. Ce refus de la réalité entraîne une résistance et un conflit en soi.

Le lâcher prise rime aussi avec acceptation, pardon, et demande parfois de faire le deuil de ce à quoi l’on tient. Il vous a probablement été donné de rencontrer des personnes qui dirigeaient continuellement leur colère contre des détails qui vous paraissaient futiles.

Synonyme d’objectivité et d’adaptation, l’acceptation n’est pas à confondre avec soumission, résignation ou fatalisme, notions qui sous-entendent une impuissance ou une incapacité à changer le cours des choses.

Si vous êtes très ponctuel à votre travail et que vous vous trouviez un jour coincé dans un bouchon, sur le périphérique, du fait d'un accident, rien ne servira de vous énerver. En toute logique, vous ne pouvez rien faire d'autre qu'attendre que la circulation revienne à la normale. Il est donc nécessaire alors de lâcher prise.

Le lâcher-prise a donc souvent comme contraire le contrôle. Les émotions perturbatrices – colère, jalousie, ressentiment – ou le stress viennent souvent d'un besoin de contrôler à tout prix les choses, les événements et même les autres.

Quelques clés :

Vous pouvez aussi tester la technique énergétique crânienne Access Bars @TMqui permet de travailler sur le lâcher prise.